Franc-maçonnerie, amnésie et hypocrisie!

Franc-maçonnerie, amnésie et hypocrisie! 

Le règlement actuel du Grand Conseil prévoit un devoir d’annonce pour une fonction dirigeante, soit l’« appartenance aux organes de direction ou de surveillance de corporations, entreprises, établissements ou fondations »
Or de nombreuses associations fonctionnent de manière purement bénévole et ne perturbent en aucune manière le fonctionnement des institutions démocratiques. Occuper une fonction dirigeante d’une fanfare, d’un club sportif, de joueurs de Jass ou d’un mouvement scout ne pose pratiquement pas de problème de loyauté. Plus que la fonction, c’est bien la rémunération d’un élu de milice ou le financement de son parti qui crée un lien d’intérêt, que l’électorat mérite au moins de connaitre publiquement. 
La proposition d’adaptation du règlement n’apporte malheureusement aucune amélioration sur ce point! Par ailleurs, faire partie d’une loge ou d’un club de services est un élément qui relève clairement de la conscience personnelle et de la sphère privée, qui doit être protégée contre l’intrusion abusive de l’État. 

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a déjà statué sur ce point en 2007 et condamné l’Italie pour l’adoption d’un règlement régional, similaire à ce qui est proposé en Valais 1

 

Franc-maçonnerie 

Depuis sa fondation, la franc-maçonnerie a toujours travaillé de manière semi-secrète, pour se protéger de persécutions tout d’abord religieuses, principalement de l’Église catholique, puis étatiques, de régimes totalitaires de droite comme de gauche. Cette légitime discrétion alimente régulièrement les théories les plus irrationnelles de domination et de complot mondial, qui sont à présent amplifiées par les nouveaux réseaux sociaux. 
symboles maçonniques

source: www.lacite.info
licence: droits réservés

Les historiens divergent sur les interprétations exactes, mais on peut estimer que la franc-maçonnerie a joué un rôle globalement positif dans la diffusion des idées des philosophes des Lumières, l’éclosion de la Révolution française et la création de la Suisse moderne 2, démocratique et fédérale. De nombreux présidents de la Confédération étaient franc-maçons, dont le tout premier, Jonas Furrer, co-rédacteur de la Constitution de 1848 et responsable de la Loge Akazia à Winterthour. 
portrait

Jonas FURRER (1805-1861)
source: Wikimedia Commons
licence: domaine public

Amnésie 

Lorsqu’on oublie l’histoire, celle-ci a malheureusement tendance à se répéter. Ceci est en particulier valable pour les persécution des minorités, qui ont atteint un point culminant au 20e siècle. L’auteur de « Mein Kampf », dans son délire paranoïaque aigu, dénonçait avec virulence de soi-disants complots judéo-maçonnique et judéo-bolchévique, avec les conséquences fatales que l’on connait. Le maréchal Pétain fit aussi interdire immédiatement la franc-maçonnerie, ainsi que tout fonctionnement démocratique, dans la France autoritaire de Vichy. 
poster de propagande

« Erblehre und Rassenkunde », Stuttgart, ca. 1935
source: Wikimedia Commons
licence:  domaine public

En Suisse également, les droits de l’homme et la liberté d’association furent menacés par l’initiative du colonel vaudois Arthur Fonjallaz, fondateur  en 1934 de la Fédération fasciste suisse, avec l’aide de Georges Oltramare (alias «Charles Dieudonné»), chef de l’Union Nationale et futur collaborateur du Reich, et le soutien de Gottlieb Duttweiler.
affiche électorale

source: Wikimedia Commons
licence: domaine public

Ce texte liberticide fut heureusement rejeté en 1937 par 68% du peuple et la quasi-unanimité des cantons, y compris le Valais 3
carte des résultats

résultat de la votation par cantons
source: Wikimedia Commons
licence: Creative Commons

Hypocrisie

L’hypocrisie règne, car les partis moralisateurs qui revendiquent un pseudo devoir de transparence pour les députés valaisans n’ont aucune intention de l’appliquer à leurs propres sources de financement. Ainsi, la trésorerie des partis politiques et le financement des campagnes électorales sont soigneusement protégés par la clause du secret d’affaires, qui garantit leur opacité la plus totale. Par conséquent, l’électeur valaisan n’est pas en mesure de faire son choix en connaissance de cause et ne sait pas quels intérêts financiers obscurs défendent réellement ses élus.
bulletin de vote fictif

source: PPVS
licence: Creative Commons

Le système politique suisse est d’ailleurs régulièrement épinglé pour son manque de transparence par les observateurs internationaux (OSCE et GRECO). Dans ce contexte, on pourrait volontiers parler de société secrète! 

Par contre, le Parti Pirate est quant à lui 100% transparent et publie de manière exemplaire le détail de sa comptabilité sur son site Internet: 
https://vs.piratenpartei.ch/parti/finance/

Références:

  1. http://www.lacite.info/le-projet-contre-la-franc-maconnerie-en-valais-est-illegal/
  2. http://www.freimaurerei.ch/f/zweck/personen-f.php
  3. https://www.admin.ch/ch/f/pore/va/19371128/det123.html

Licence:

Licence Creative Commons
Ce texte du PPVS est mis à disposition librement, avec mention de la source, selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

 

Publié dans Communiqués, Nouvelle | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur Franc-maçonnerie, amnésie et hypocrisie!

Les commentaires sont fermés.